Autre Théâtre

Autre Théâtre

Article du Midi libre du 21 juin

Édition du lundi 21 juin 2010
Avec Pénélope, croire au retour d'Ulysse

Photo M. CLAUZADE

Montpellier. On a vuAvec Pénélope, croire au retour d'Ulysse


VOYAGE : Des mythes cousus main par les acteurs de Marion Coutarel sur la scène du Printemps

Peu à peu, on est entraîné dans le labyrinthe des Avants monde... Y surgissent les mythes revus par les handicapés acteurs de l'Autre théâtre et les volontaires associés au projet conçu par Marion Coutarel.
Entre ce Rien qui était au commencement et ce Rien qui clôt l'aventure, c'est le désir d'un Tout qui mène cette drôle d'Odyssée. Pénélope, très présente, est convaincue du retour d'Ulysse, et ses préparatifs de mariage sont les signes de son imminence :
« Aidez-moi à le croire ! » Ce sont leurs histoires que racontent les interprètes, qui mêlent quotidien et réalité à leurs rêves : fête et festin, sommeil, bagarre, météo. Ils entrechoquent et font sonner les mythes qu'ils ont choisis, avec des mots pleins d'humour ou de philosophie. Des sorcières Grées à l'oeil unique, des ogres Chronos ou Cyclope, mais aussi des objets amis, qui ont bien droit à un peu d'âmeTour à tour, ces acteurs, dont certains ont un talent de professionnels, rendent le langage "extra-ordinaire", loin d'un sens commun, avec des gestes qui sont beaux et délicats. On suit le fil, celui d'Ariane, ou la couture invisible d'un ourlet, on détricote, on croise les fils et les récits.
Il y a des moments intenses, dans l'effort pour maîtriser la démesure d'un geste, pour saisir une phrase, qui, telle la pensée, échappe, et aussi des numéros d'acteur d'une grâce particulière. Narcisse fascine par sa danse, Icare sait atteindre le ciel, Orphée poursuit sa quête du plus beau chant d'amour, Médée fait une fabuleuse déclaration à Jason, la petite Antigone face à Créon est émouvante, le défilé des prétendants est irrésistible.
Leur voyage continue, cela se sent. On rit autant qu'on est ému d'éprouver quelque chose qui nous dépasse.


M. F.

Aucun commentaire: