3 et 4 silence des confettis

Un vendredi et un samedi :

Que d'expériences pendant ces heures de recherches entre vendredi et samedi, dans la salle de travail de la Bulle Bleue. Quelques absents pour cause de maladie ou de réflexion...mais on espère les revoir très bientôt.
Dehors le temps est morose, mais dans la salle ça chauffe, !!
François notre musicien, est présent avec une surprise de taille : un accordéon.
Des échauffements toniques et/ou relaxant ou le but est de « sentir » son corps soit dans la contraction soit dans la décontraction. On apprend à masser l'autre aussi, et à lui faire sentir sous nos doigts « l'épaisseur » de ses bras, de ses jambes ...sous les conseils de Caroline et de Charlotte

puis beaucoup de travail autour des mouvements du corps, de la danse, qui se déclenche ou s'arrète sur un claquement de main et qu aussi plus compliqué se met sur « ralenti »..
dimanche des improvisations autour des émotions se sont mises en place, certaines sont plus faciles à jouer , peur , joise ..mais le « dégout » c'est pas facile...
Ensuite c'est le travail de « choeur » qui a continué ; trouver sa place dans le groupe, réagir ensemble à l'écoute du groupe.
Impro : tout le monde trinque avec toiut le monde, c'est le début de quelque chose qui ressemble à un fête , il y en a pourtant un qui est oublié, tout le monde l'ignore, personne ne semble vouloir trinquer avec lui .Comment va t il réagir ?

  • Caroline propose ensuite une improvisation autour d'un cadeau, imaginaire bien sur, chacun a le loisir d'inventer ce qu'il offre ou ce qu'il reçoit...les chocolats semblent encore très à la mode
  • une autre impro sur « celui qui veut toujours parler alors ue les autres veulent danser ».... donne à voir des scène cocasses, et rigolotes.
puis ceux et celles qui ont penser à amener des habits de fêtes les enfilent pour « inventer » une fête , deux reçoivent , organisent , ne semblent pas toujours d'accord pour l'agencement des lieux, puis les invités arrivent , certains se connaissent d'autres pas, et la fête essai de se développer.

La maitresse de maison ne semble pas toujours contente car son compagnon ne pense qu'à danser et non pas a aménager ou recevoir ses invités …

Le « disc jokey » lance l'ambiance et un cadeau est fait : une chanson . Antoine en crooner chante May Way, Myriam ne s'en ai pas encore remise, qu'elle émotion … !!!! Des applaudissements finaux pour Antoine, et pour toutes et tous , car la concentration, l'écoute et le jeu étaient au rendez vous.




























































Une petite étourdie à oublié son portable dans la salle, c'est Caroline qui l'a ..

On se retrouve dans trois semaines après les vacances …